“Die Gesellschaft der zukunft I”, entre vie privé et vie des autres

Lors, encore une fois, de mon stage à Berlin j’ai eu l’occasion d’aller à un vernissage d’exposition dans une petite galerie de Kreuzberg à Kaleidoskop-art : “Die Gesellschaft der zukunft I”. C’est une exposition présentant trois travaux d’un couple d’artistes chiliens : Veronica SILVA BRUCE, pour les dessins, et Nicolãs GONZÃLES URREA, pour la photographie.

http://svetlanainberlin2012.files.wordpress.com/2012/11/img_6776.jpg?w=1000&h=

– – –

Veronica SILVA BRUCE, Agenda et Portrait

Veronica a suivi des études d’art et de professeur d’art. Elle a travaillé quelque temps en tant qu’assistante de professeur de dessin. Les dessins qu’elle a présenté à cette exposition sont les premiers d’une série qu’elle aimerait poursuivre. Le premier est un autoportrait réalisé à partir d’une photographie prise par Nicolãs GONZÃLES URREA qui est aussi son compagnon. Le second est un portrait de ce dernier en photographe, réalisé pour celui-ci sans modèle. Les deux dessins ont été réalisés sur les feuilles d’agenda appartenant à respectivement à Veronica et Nicolãs.

Chaque dessin offre par ce biais deux portraits l’un par l’image, l’autre par l’écrit. Les agenda utilisé ayant appartenu auparavant à la personne dont le portrait est réalisé affiche des morceaux de vie, des notes et dessins qui sont tout autant un portrait que le dessin en lui même.

Le dessin et les notes sont deux strates d’informations qui créent un jeux entre le public et l’œuvre. En effet si l’on souhaite se focaliser si les notes l’on doit se rapprocher du de l’œuvre et l’on perd alors l’image globale. Au contraire si l’on souhaite voir l’image alors les notes restent illisible à cause de la distance nécessaire.

En plus de l’agenda comme support les dessins sont réalisés avec un stylo bille. Ce qui est dans la logique de la démarche de Veronica. De plus les personnes dont les portraits sont réalisés sont des personnes qu’elle connait personnellement. L’intimité des poses, l’intimité de l’agenda et enfin celle de la relation entre Veronica et son modèle.

Autoportrait, by Veronica Silva Bruce Autoportrait, by Veronica Silva Bruce (details) Nicolãs Gonzãles Urrea, by Veronica Silva Bruce Nicolãs Gonzãles Urrea, by Veronica Silva Bruce (details)

– – –

Nicolãs GONZÃLES URREA, Regard de l’étranger

Nicolãs est arrivé en Allemagne dans le cadre d’une résidence d’artiste dans le Berlin de l’Est. La photographie présentée lors de cette exposition est une photographie prise lors du lever du soleil par la fenêtre de leur appartement. L’on y reconnait l’architecture typique du régime communiste. Accompagnant cette photographie un livret de poche avec des photographies de cette même époque était à disposition pour les visiteurs.

Les photographies prises par Nicolãs sont des tentatives de rencontre entre Nicolãs et les habitants. Car ce qui a marqué le photographe à son arrivée et la distance que les gens mettaient entre eux et lui l’étranger. Le livret de poche présente des rencontres, et les déambulation du photographe dans ce Berlin distant.

Le désir de Nicolãs a été de réaliser un slideshow dans l’espace d’exposition. Cependant un problème technique a empêché cette monstration.  Le choix de la photographie présentée a été faite en collaboration avec sa galerie de Londres.

De mon point de vue le choix de cette image fonctionne d’autant plus avec les deux dessins. L’on devine  sans peine que la prise de vue s’est faite chez eux ce qui ajoute encore à cette idée d’intimité qui se dégage de tous les pièces.

– – –

Cette exposition m’a beaucoup intéressée, et surtout le travail de Veronica, car tout comme dans ma pièce Autoportrait en malade par d’autre, le personnel, l’intime et le vécu s’offre au public. Cependant j’ai utilisé des matériaux et un support vidéo qui m’était indirectement lié, je suis sujet mais non auteur, alors que Veronica utilise un support lié directement à son modèle, son sujet : l’agenda. Et à la différence de Sophie CALLE qui observe des inconnus pour en tirer des fictions à partir de notes et photographies, Veronica en utilisant les notes personnel de ces modèles en multiplie les portraits par le dessin.

About svetlanazehnder

Art student in France. My interests are : Tango and dancing, the people and their own stories, childhood illness and Japan and its'own culture. I treate these themes using sound, video and installation.
This entry was posted in Dessin, Exposition, Photographie and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to “Die Gesellschaft der zukunft I”, entre vie privé et vie des autres

  1. Alice Vergara says:

    Bonjour Svetlana, Merci pour tes posts, j’apprcie de les lire.

    Pour continuer la rflexion sur ton sujet (le champ de l’histoire culturelle plutt), je te recommande une interview ( la librairie La Galerne) de Lydie Salvaire sur Youtube propos de “Hymne”, le roman autour de la figure de Jimmie Hendrix. http://www.youtube.com/watch?v=UbEn-CJYBLo

    Il faut entendre son analyse sur les raisons qui font du musicien de la pop culture l’incarnation de la grande histoire de l’Amrique, ce moment-l.

    Bonne continuation ! Alice

    Le 2 dc. 2012 18:21, Svetlana ZEHNDER’s Portfolio a crit :

    > >

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s